( )
(
Lectio-adfinitas
)

Navigation

Axé principalement sur la lecture de la poésie contemporaine, ce site rassemble des textes de critique : notes de lecture publiées pour la plupart dans des revues au cours des dernières années, mais aussi articles, allocutions, chroniques, présentations, conférences, préfaces ou postfaces, prières d’insérer, etc.
La recherche s’effectue alphabétiquement par les noms des auteurs commentés.

Derniers articles

Documents récemment introduits sur le site :

Lionel RAY : Souvenirs de la maison du temps, 100 pages, éd. Gallimard, 2017 – 14 €.

Sous ce titre dostoïevskien, Lionel Ray nous invite à partager son regard rétrospectif, à la fois faste et mélancolique, porté sur le temps de la vie. Et l’on devine qu’il le fait, cette fois, à partir d’un lieu qu’il a su atteindre – lieu en marge – par une prise de distance nouvelle. La confrontation au temps, cardinale chez Lionel Ray, n’est plus ici corps à corps sans merci avec le sphinx du quotidien ; le moment serait-il venu de tirer leçon du temps – dont le poète avait déjà noté dans Nuages, nuit (...)
suite

Jean-Pierre LEMAIRE : Le Pays derrière les larmes, poèmes choisis, préface de J.-M. Sourdillon, col. Poésie/ Gallimard, 2016.

C’est par cette anthologie, composée à partir des sept livres publiés chez Gallimard de 1982 à 2013, que Jean-Pierre Lemaire fait son entrée dans la collection Poésie. Loin de l’addition mécanique des éléments d’une œuvre, tout contribue à faire de cette remarquable publication un livre nouveau et distinct : le choix lui-même des poèmes, sans doute ; mais aussi ce parti pris subtil, que l’on devine, de briser parfois leur flux chronologique de publication (au profit peut-être de leur ordre d’écriture ?) par (...)
suite

Mireille FARGIER-CARUSO : Un lent dépaysage, éd. Bruno Doucey, 2015 – 13,50 €.

Ce beau livre de Mireille Fargier-Caruso : non pas un défilé d’instants, mais leur convocation pour éprouver ce que, tout compte fait, aura été la vie et pour scander, à « relire l’oubli », le vrai tempo d’une mémoire. Le poème se mesure dès l’abord à sa propre ambition :
[…] se réconcilier avec soi-même S’habiter Apprendre à se passer de toit
Brûler avec les oiseaux
Il s’agit, pour briser l’enfermement de l’existence tardive, de se redonner sens et dignité de solitude. Une femme, dans un été de contemplation (...)
suite

Sylvestre CLANCIER : La Source et le Royaume, La rumeur libre, 2016 – 16 €.

L’année même où elles publient, en un fort volume de 540 pages, le premier des trois tomes annoncés des Œuvres poétiques de Sylvestre Clancier, les éditions de la rumeur libre font paraître un nouvel ouvrage du poète, La Source et le Royaume.
Ce titre rayonnant dérive d’un poème de la deuxième partie du livre auquel le visage aimé confère son « absolue présence », où « le miroir des yeux » irradie « la vraie lumière, la source et le royaume ». Mais, tout autant qu’à ce visage et à son regard, le poète ne cesse (...)
suite

Max ALHAU : Si loin qu’on aille, avec des photographies d’Elena Peinado Nevado, L’herbe qui tremble, 2016 – 16 €.

Dans ce livre, tout entier innervé de la présence/absence de sa compagne disparue, le poète, « guetteur d’éclairs et d’orages », poursuit son inlassable exploration « pour dissiper [s]es doutes/ pour accroître le parcours et négliger le terme » ; mais, cette fois, ce qui initie le parcours, c’est le malheur de « ce brasier/ qui consacra l’éphémère » :
Avance avec ce dernier feu qui saura embraser des étoiles et te conduira plus loin que tes pas, que ton souffle dans ces territoires que les mots hésitent à (...)
suite

Dernières brèves

Nouveautés sur le Web


© Ce site est placé sous la protection des lois de la propriété intellectuelle. Il offre des ressources gratuites, consultables en ligne et imprimables, mais réservées à l’usage strictement privé des internautes. Pour l’ensemble des contenus de ce site, tous droits de reproduction par tous procédés, ainsi que de traduction et d’adaptation sont réservés pour tous pays.